Train à vapeur à Rochemaure

-
Voies étroites à la Carrière de Basaltes de la Prépie.

Située au nord du Teil, sur le contrefort sud-est du massif du Coiron, au quartier de la Prépie commune de Rochemaure, se trouvait une carrière d'extraction de roche noire d'origine volcanique appelé basalte.


MM. Tailland & Sabatier. Le Teil exploitaient cette carrière, qui fut rachetée par les Basaltes Français.
A cette époque, l'acheminement de la roche vers le vallon du ruisseau de Chambeyrol, se faisait grâce à deux voies sur plan incliné de 350m. Un chariot plein descendait retenu par un câble et devait entraîner un chariot vide qui remontait sur la voie parallèle? Cela se pratiquait de cette façon sur d'autre exploitations escarpées. CP. col. J.C. Terrasse

Au pied de ce funiculaire se trouvait une autre voie étroite, de 50 ou 60 cm d'écartement, qui permettait aux wagonnets de rejoindre le poste de concassage en bordure de la voie PLM, approximativement à la hauteur du château de Joviac.

Sur le haut de la carte postale agrandie, nous voyons très bien les deux chariots sur le plan incliné, tout en bas de l'image une locomotive à vapeur et sa douzaine de wagonnets à bennes basculantes.

la locomotive semble être de type Decauville à deux ou peut être trois essieux. A hauteur de la locomotive, se trouve deux voie.
Après sont chargement sous le plan incliné, le train parcourait' il une boucle pour rejoindre le concasseur, par une voie unique, ou bien la locomotive poussait elle la douzaine de wagonnets sur des voies plus ou moins bien dressées, et les deux voies en questions ne seraient que des voies de service pour manoeuvres ou garage,
qui pourrait nous le dire ?

Le terminus de la ligne à voie étroite se situé en bordure des concasseurs et cribles, comme nous le montre la carte postale. De là, les cailloux étaient chargés sur les wagons tombereau du PLM (au gabarit plus généreux pour voie standard de 1,43 m,) qui se trouve sous la trémie, d'autres sont en attente sur une voie de service. Les wagons chargés devaient probablement être dirigé sur le faisceau du Teil (tout proche) pour former un train à destination peut être de lignes de chemin de fer en construction.
Au premier plan on aperçoit les deux voies de la ligne PLM Givors - Nîmes. CP col P. Malfay

La route (RD 86 actuelle) devait être traversée à niveau, quand au ruisseau Chambeyrol, où et comment était il franchi ? Nous avons aucune information non plus sur le transport du front de taille au plan incliné ? quelqu'un d'entre vous a peut être la réponse.

Aujourd'hui il existe encore un vestige très visible de la RD 86 à la sortie nord du Teil, à droite, juste après la route de l'ancien dépôt SNCF. Il s'agit de la petite remise de la locomotive à vapeur, qui est devenue aujourd'hui une maisonnette d'habitation. La petite réhause sur le toit, n'est rien d'autre que l'ancienne évacuation des fumés de la locomotive.
Lavoie desonmètre Pierre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire