Voies étroites à Aubignas


Sur la commune d'Aubignas, au  sud Est, des contreforts du massif du Coiron, au dessus de Le Teil, existait une carrière de roche basaltique,exploitée de 1929 à 1936, par la même société que celle de de la Prépie à Rochemaure et St Jean Le Centenier plus tard.

Photo de gauche : Sur la carrière, un train de wagonnets en attente de chargement est tracté par un locotracteur, probablement à essence.
L'écartement de la voie, est de 0,60 m, à traverses métalliques "genre Decauville portative".
Ce type de voie légère permettait de déplacer celle ci assez facilement ,en fonction du recul du front de taille.
Une vingtaine d'ouvriers chargeant à la main deux wagonnets chacun. Lorsque 10 wagonnets étaient pleins, ils étaient acheminés vers le concassage par le locotracteur, puis basculés dans la goulotte du concasseur.
La Carrière se trouve située à 528 m d'altitude, l'embranchement P L M à 245 m . Un transporteur aérien de 50 bennes d'une tonne de charge utile descendait le basalte sur 1800 m. Les bennes pleines par leur poids faisaient remonter les bennes vides.
Les cailloux stockés dans des silos, pouvaient être chargés directement sur les Wagons, les camions ou les bandes transporteuses jusqu'à l'usine de fabrication d'éléments en béton pour la construction et le bâtiment.

Au vue de la photo de gauche:

Le personnel qui posent au pied de la carrière, semble nous indiquer que la pierre noire devait être extraite, avec l'aide des marteaux perforateurs, de tir de mines, mais aussi avec des masses et barres à mine,
Pour le chargement, les fourches; les pelles, pas mal d'huile de coude et de sueur, étaient les moyens rudimentaires de l'époque.



 Photo de la gare d'Aubignas:
 A gauche de l'image, complexe de la société des Basaltines, avec son embranchement particulier commun avec la carrière, raccordé à droite ( sur la photo) à la ligne P L M / S N C F, Le Teil - Voguë, au centre remise pour locomotives à vapeur P L M de pousse , sur la montée des Combes entre Le Teil et Aubignas.
à coté de la gare, il existe toujours les vestiges de l'entreprise en cessation d’activité de la SOCIETE NOUVELLE BASALTINE . qui est actuellement en cours de transformation.

Locotracteur 020 Moyse 20 t utilisé par l'usine Basaltine, pour déplacer les wagons sur voie normale dans l'usine.


 Doc extraite en partie du cahier N° 49 Mémoire d'Ardèche Temps Présent                

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire